Mon financement

Les différents types de prêts immobiliers

Une banque peut vous proposer sous conditions un prêt conventionné (PAS, PC) ou un prêt « libre » avec plusieurs critères modulables. Voici les points essentiels à retenir sur les différents prêts immobiliers.

1. Les prêts classiques, 
leurs composantes

Le taux : fixe ou variable ?
Compte tenu du fait que les taux immobiliers sont proches de leur plus bas niveau historique, les formules de financement à taux variable ne sont, actuellement, pas compétitives. Les taux fixes sont très avantageux.

Prêts échelonnés différés, amortis ou non 
Parmi tous les différents prêts immobiliers, les banques proposent des formules adaptées à l’achat d’une maison neuve. Le remboursement peut être échelonné en fonction de l’avancement des travaux et débloqué progressivement pour répondre à chaque appel de fonds du constructeur. La mensualité est recalculée à chaque appel de fonds. 

bon à savoir

Bon à savoir

Vous pouvez également choisir de différer le remboursement du prêt immobilier au déblocage complet du financement. Autre cas de figure : certaines banques proposent un différé total d’amortissement. Le différé total a un coût : les intérêts non payés pendant la construction de la maison sont capitalisés et augmentent le montant de votre emprunt. Dans tous les cas, vous prenez en charge les cotisations d’assurance décès-invalidité dès le départ.

2. Les prêts réglementés, 
les évolutions au 1er   janvier 2018

Le prêt immobilier à taux zéro est maintenu
Son montant maximal est modifié sur les zones B2 et C (jusqu’à fin 2019). Il ne doit pas excéder 20 % du coût de l’opération. Il reste identique sur les zones tendues A, A bis et B1 soit jusqu’à 40 % de votre emprunt.

3. Les prêts aidés

D’autres prêts immobiliers sont disponibles pour les salariés du secteur privé et les fonctionnaires ou via les collectivités locales ; renseignez-vous auprès des services concernés.

4. Le dispositif Pinel maintenu

Le dispositif d’investissement locatif Pinel  est maintenu jusqu’au 31 décembre 2021 avec un recentrage sur les zones les plus tendues en matière locative. Néanmoins les parlementaires ont adopté un amendement qui maintien l’avantage fiscal pour les investissements en zone B2 et C, dès lors que les demandes de permis de construire ont été déposés au plus tard le 31 décembre 2017 et à condition que les logements soient cédés au plus tard le 31 décembre 2018.

NOS CONSEILS : Comparez vos offres en prenant en compte le Taux Annuel Effectif Global, plus significatif que le taux. Le TAEG comprend, avec le taux brut, les frais imposés par l’établissement prêteur : de dossier (négociables), de garantie, l’assurance invalidité décès, la garantie perte d’emploi (si conclue car elle n’est pas obligatoire) et éventuellement, de la souscription de parts sociales des banques coopératives.

Retrouvez nos offres

MALTE 80
maison2 ch. et 79 m2|marker499 m2
MALTE 80à partir de 118 514 €*

à Beausse (49)

Très belle parcelle d'environ 500m² déjà viabilisée et prête à construire dans le dernier quartier pavillonnaire de Beausse.

Belle façade. D'autres lots disponibles.

CARNEY 76
maison3 ch. et 76 m2|marker1015 m2
CARNEY 76à partir de 114 222 €*

à Daumeray (49)

Très belle parcelle à viabiliser de plus de 1000m².

Beau produit.

Photographie non contractuelle.

ISABELLA 100
maison4 ch. et 100 m2|marker644 m2
ISABELLA 100à partir de 149 692 €*

à Roches-Prémarie-Andillé (86)

Dernier lot disponible, venez profitez des frais de notaire réduits sur ce terrain qui se situe à seulement 15 min de Poitiers.